Giacobazzi, le Revestois

 

 

Jean-Pierre Giacobazzi est né  par hasard à Toulon. En effet, sa maman, le 18 septembre 1941, sur le point de le mettre au monde à la Salvatte, domaine où le père de Jean-Pierre était régisseur, a eu la chance de croiser le seul véhicule disponible de la Commune et put ainsi bénéficier d’une accoucheuse qui demeurait à Toulon.

Il a été enfant de nos collines et c’est là, au hasard de ses « patrouilles revestoises », qu’il rencontre, entre 1954 et 1955, Amédée Pianfetti qui peint avec passion notre nature revestoise. Pianfetti est patron du « Charly Bar », peintre, guitariste et ami de Django Reinardt. Il aura une influence artistique sur Jean-Pierre Giacobazzi par son enseignement qui imprégnera  le jeune revestois. Ils travailleront ensemble d’arrache-pied la plupart du temps aux alentours de notre Village.

Un instituteur revestois avait dit à la maman de Jean-Pierre Giacobazzi : « On n’en fera peut-être pas un polytechnicien de votre fils mais on en fera peut-être un peintre … ». Le hussard de la République avait remarqué le talent de notre enfant des collines.

 Le sérieux de Jean-Pierre Giacobazzi lui permettra, dès l’âge de 17 ans, de réaliser de nombreux paysages, principalement des paysages revestois et cela sur tous supports : toile, bois, carton …

Avec ses parents, ils déménageront du domaine de la Salvatte, propriété du cinéaste Maurice Tourneur, pour le Clos Laure situé en face de notre actuelle mairie.

Puis il quitte sa commune pendant une brève période.

C’est dans les années 60 qu’il revient habiter (presque !) au Revest, au Riberal, à l’entrée du hameau de Dardennes, propriété où il installe son atelier et réalisera son œuvre jusqu’en juillet 2007. C’est là qu’il réalisera en 1981 un tableau « Souvenirs de classe au Revest », tableau acheté par la municipalité revestoise sur les conseils de Monsieur Vidal maire.

Dans nos archives, nous disposons de nombreux documents démontrant l’intérêt de Jean-Pierre Giacobazzi pour notre Commune, la terre de ses premiers pas. Par exemple il participera aux activités revestoises :

·   de l’Amicale laïque revestoise en peignant en 1958 une fée sur un cheval dans une immense fresque qui restera longtemps dans ce qui fut la salle de télévision puis la cantine de l’école Jules Ferry.

·  du Syndicat d’initiative en 1978 permettant la réalisation d’un film sur le Revest, la présentation par son auteur, Jean Rambaud, du livre réédité « Adieu la raille » et l’organisation d’un concours de photographies sur « Le Revest autrefois » sous la présidence de Richard Ulysse (Syndicat d’initiative du Revest-les-Eaux), Charles Vidal (Maire du Revest-les-Eaux) et Édouard Soldani (Président du Conseil général).

·  M. Vidal, maire du Revest-les-Eaux, lui demandera d’être personnellement présent le 16 juin 1990 lors de l’inauguration officielle de la Maison des Comoni.

·  Défenseur des valeurs de l’École publique et laïque, de l’École de la République, celle qui nous a appris « Liberté, Égalité et Fraternité », il parrainera la journée que nous avons consacrée en 2002 où sera présenté le livre de Daniel Alfandari et Robert Bonaccorsi « Giacobazzi La mémoire du regard », livre où on peut lire : « Giacobazzi déjà bien dégrossi, aligne les toiles et conjugue le Revest à tous les temps, tous les tons, tous les modes ». Ce jour là, il aura un regard attendri envers M. Teisseire René, instituteur à l’école de Dardennes, qui fut le fondateur du camp du Logis du Pin : la maman de Jean-Pierre Giacabazzi avait été, dès 1950, la première cuisinière du camp et avait emmené dans ses jupes son petit.

·   En 2005, il accueillera avec satisfaction notre publication « Le Revest-les-Eaux et son École laïque », publication réalisée pour le centenaire de la loi de 1905.

·  Il parrainera aussi le 2 juin 2007 une journée de réflexion sur « Le sport et les valeurs de l’effort, du respect et de la solidarité », journée réalisée à la demande de l’éducation nationale et soutenue au Revest-les-Eaux par Guillaume Mélenchon, Jacques Piansenta, Éric Briquet-Campin, Bernard Laporte, Jo Maso, Jean-Claude Skrela, Pierre Mignoni et Jérôme Gallion.

·  Et en août 2007, une heure  après son enterrement, sa famille, ses amis se sont retrouvés dans une salle de notre mairie revestoise afin de partager un moment de chaleur humaine : cette salle est l’ancienne classe où Jean-Pierre Giacobazzi avait suivi son enseignement primaire, l’école Jules Ferry.

 

Parmi les expositions personnelles :

·  1971 : Musée de Toulon et Atelier R. Bœuf à Toulon

·  1991 : Centres culturels français en Algérie : « Le Revest-les-Eaux »

 

Parmi les expositions de groupe

·  1974 : Biennale de Peinture au Revest-les-Eaux

·  1975 : « L’art dans la Rue » - Le Revest-les-Eaux

·  1978 : Exposition de peinture au Revest-les-Eaux avec Annie Pascal, Réné Girot et Serge Plagnol.

·  1978 : Salon international de Toulon et de Draguignan « Pour vivre et peindre au pays : Le Revest-les-Eaux »

 

 

Parmi les peintures revestoises :

·  1958 : Le Revest - huile sur carton - 33 x 41

·  1965 : Le Revest - huile sur bois - 48 x 82

·  1969 : Souvenirs de classe au Revest - huile sur toile - 162 x 130

·  1981 : Souvenirs de classe au Revest - huile sur toile - 116 x 89

 

Parmi les livres publiés sur l’artiste :

·  1984 : Giacobazzi (Éditions Silvana)

·  1990 : Le Toulon de Giacobazzi (Toulon Communication)

·  1992 : Giacobazzi (Éditions Hemisud)

·  2001 : Giacobazzi - la mémoire du regard (Éditions Hemisud)

·  2004 : Giacobazzi – 50 ans de peinture (Bleu Outre-Mers)

·  2005 : Giacobazzi – A nos vingt ans (Bleu Outre-Mers)

·  2006 : A propos de Raymond Maufrais (Bleu Outres-Mer)

·  2007 : Giacobazzi (Bleu Outres-Mer)

 

Parmi les critiques :

·  1980: Tahar Ben Jelloun : « Giacobazzi est ce regard. Il est cette mémoire tourmentée comme une larme heureuse. »

 

Parmi les réponses de l’artiste au questionnaire de Proust en 1992 :

·  Quel est votre personnage historique favori ?

-   GANDHI.

·  La réforme que j’admire le plus ?

-   L’école obligatoire et gratuite pour tous.

·  Ma devise ?

-   Liberté – Égalité – Fraternité.

 

Retour vers Sommaire général