L’acte de naissance des

« Amis du vieux Revest et du Val d’ardène »

Note  de  Charles AUDE

 

Amis lecteurs, vous trouverez ci-dessous une note  établie par Charles Aude après la réunion qui s’est tenue par une belle journée d’hiver dans le local du Syndicat d’initiative de notre Commune. Cette réunion avait pour but de relancer l’association Loisirs et Culture (1) que notre ami Richard Ulysse venait d’abandonner suite à son départ du Revest-les-Eaux. Nous voulions attribuer à cette association la mission de créer un musée, mais rapidement nous avons changé de méthode et décidé de la création d’une autre association (2) dont les statuts seront transmis en préfecture le 15 février 1986. Les lignes, ci-après, écrites par Charles, sont d’un optimisme exceptionnel que le malheur de 1991 va détruire :

 

«                                      Réunion du 1er février 1986

 

Présents : Charles Aude, Claude Chesnaud, Pierre Trofimoff.

 

Le thème de cette réunion était : « Quel musée pour le Revest ? ». Une note avait été préparée par C. Aude sur cette question, dans laquelle il était montré que le Revest mérite son musée, mais que celui-ci doit avoir un champ d’action plus large que la seule commune. Les thèmes de l’eau et de la pierre, si importants pour le Revest, pourraient axer ce musée, à côté des présentations sur l’histoire du seul Revest.

 

Pour travailler le contenu, il faudra bien 2-3 ans, mais il faut d’ores et déjà préserver des objets et documents qui risquent de disparaître à jamais. De plus, de nombreuses idées pour faire connaître l’histoire du Revest ont germé dans la tête des participants.

 

Les 3 suscités sont d’accord qu’une telle action doit être psychologiquement bien préparée. C’est pourquoi il a été décidé de créer « La société des Amis du Vieux Revest et du Val d’Ardène ».

 

La création de cette société, ses buts et ses objectifs, à plus ou moins long terme, ont été évoqués par C. Aude lors d’une entrevue avec le docteur Vidal, Maire, le lundi 3 février 1986.

La réaction du maire a été positive, mais il a mis l’accent sur le problème du local. Il est clair que c’est le problème qui s’adresse surtout à la municipalité. N’ayant pas d’idée en vue (qui soit facilement réalisable), il a été décidé que le maire discuterait de cela dans le cadre de la salle polyvalente. Une lettre  de confirmation a été écrite le 10 février.

 

Cette société ayant pour but de rassembler au maximum, sur l’histoire du Revest, le bureau transitoire devrait se composer ainsi, jusqu’à la 1ère A.G. qui se tiendra dans l’année, où des postes seront « fournis » (alors, mettez-vous sur les rangs, il y a des recherches à faire !).

 

Présidents d’honneur :    -Charles Vidal, maire

-Pierre Trofimoff, historien-peintre

Président :                      -CharlesAude, « historien »du Revest

Vice-Présidents :             -Armand Lacroix, historien du

Revest, Président de l’association « La Dardenne »

-1 représentant de la commission « Culture »

Secrétaire :                      -Claude Chesnaud, marcheur et chasseur   revestois ( !)

Trésorier :                       -Mme Reboul Suzanne

Conseiller technique juridique :  -Bruno Dravet, avocat de toutes les bonnes causes, donc des Revestois.

 

Les statuts (3) devraient être déposés d’ici 15 jours/3 semaines et la 1ère réunion aura lieu le samedi 15 mars 1986 (juste avant le changement de régime !!).

 

 

 

 

Quel avenir pour Loisirs et Culture ?

 

Je n’ai pas oublié les bonnes intentions de nos débats (encore récents). On devrait donc reparler :     

-         Des concerts de jazz

-         De la radio (3) (qui devrait être mise à l’étude avec d’autres associations et d’éventuels « privés »)

-         De spectacles-sorties en commun avec le syndicat d’initiative qui a besoin de toutes les volontés

-         De micro-informatique (5)

-         Du Revest en l’an 2000 (camping, piscine, etc…)

-         En plus, j’ai une idée (comme vous n’étiez pas là le 1-02, je l’expose aujourd’hui). J’habite Paris, ville-capitale où les « provinciaux » ne détestent pas descendre pour un week-end ou un séjour plus long. Pourquoi ne pas faire profiter les Revestois de Paris ? (Ceux qui veulent y venir). On pourrait imaginer un service de location/hôtel, location spectacles à l’avance, critique de films avant leur passage à Toulon, achat de livres ou de menus objets … Ce service passerait par une « boîte aux lettres » revestoise ou viendrait directement de chez moi. Je ne souhaite pas du travail, mais si cela touchait 5 personnes par mois, la solidarité entre Revestois s’accroîtrait vite …

 

Je propose à tous les membres de « Loisirs et Culture » de venir à la réunion du 15/3, on discute de tout cela dans la foulée. 

 

                                           Charles Aude »

 

(1) L’association  « Loisir et Culture du Revest et Val d’Ardennes» a été déclarée par un courrier à la préfecture du Var le 12 décembre 1978 par son président Richard Ulysse et son secrétaire Charles Aude, enregistrée par le préfet le 18 décembre 1978. Ses statuts ont été publiés au J.O. du 6 janvier 1979.

(2) Association « Société des Amis du Vieux Revest et du Val d’Ardène ».

(3) Art. 2 : Cette association a pour but d’étudier et de faire connaître l’histoire de la commune du Revest, de remettre en mémoire les événements qui l’on faite, de veiller à la protection et la mise en valeur des monuments artistiques ou naturels de la commune ; par ailleurs de recueillir et de conserver tous documents, objets ou souvenirs se rapportant à l’histoire sociale, économique ou artistique de la commune du Revest et de son terroir.

(4) En février 1983, « Radio Revest » fut créée. C’était la « Radio Revestoise de l’Union Revestoise des Forces de Gauche », radio spécifiquement mise en place par les partis de Gauche lors des élections municipales de mars 1983. Elle se tut le soir du second tour. Mais elle marqua les esprits et pendant de nombreuses années, d’une façon cyclique, il fut question de relancer ce type de communication.

(5) Lors des vacances de Pâques 1986, nous avons organisé des stages d’initiation à l’informatique (Basic).