Note aux lecteurs

par Claude Caldani,

Président des Amis du Vieux Revest et Val d’Ardène

 

 

 

« Nous étions ensemble à l’école », « C’est un – ou une – camarade de classe »… sont des expressions qui révèlent des souvenirs, souvent affectifs, nés dans la fréquentation commune de l’école de son village, de son quartier.

Les Revestoises et Revestois gardent de leur école de bons souvenirs, même si quelquefois, avec tel maître ou telle maîtresse cela n’a pas été toujours facile.

Depuis plus d’un siècle, avec les lois de Jules Ferry, puis avec la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’Etat, notre école est laïque, obligatoire et gratuite. C’est donc une école qui appartient au peuple et qui garantit la liberté de conscience. Ouverte à tous, c’est là que se forgent les premières amitiés extra familiales, libres de toutes contraintes sociales.

Fidèles à notre vocation de ranimer la mémoire collective de notre Commune, nous essayons dans ce modeste ouvrage de rassembler quelques témoignages de ce que fut la vie scolaire au Revest depuis cent ans. Cela n’a pas été facile et le mérite de Claude Chesnaud est grand d’avoir réussi à regrouper textes et documents relatifs à cette période.

Il manquera peut-être des témoignages d’anciens élèves. Avec votre participation, cela pourrait faire l’objet d’une suite à ce document.

Document publié grâce au concours des « Cahiers de l’Égaré » que nous remercions chaleureusement.

 

Retour Sommaire "Le Revest-les-Eaux et son Ecole laïque"